Tester une hypothèse

État de la question

Dans son article Blackbirds and Light, Ellen Johnston attire l’attention sur la similarité entre un conte colombien et un conte Haida (Colombie britanique) de création du monde ; E. Johnston s’appuie  sur un panneau de commentaire rencontré lors de sa visite du Musée de l’Or de Bogota, :

The Colombian myth: Before there was anything else in the world, when darkness filled everything as an eternal night, there was only one being, and it had no form or face. Inside it there was a light, called Chiminigagua. One day, Chiminigagua’s giant belly was injured and a beam of light appeared through the wound. From this first light arose life. Then Chiminigagua created large black birds and released them to shed their breath on the mountain tops. From their mouths came mild breaths of light and transparent air, which caused the earth to be finally seen, clear and bright.

Ellen Johnston, as part of the InterAmerica project on April 8, 2015.

Zone de diffusion des mythes liés au corbeau: Cartographie

(cartographie limitée au domaine amérindien)

Cela n’étonne pas, une recherche à partir du  mot « raven » sur le répertoire des mythes appartenant à la base  de données de données mythologiques de Yuri Berezkin montre l’étendue de la diffusion des mythes relatifs au corbeau sur les Amériques , ainsi que la localisation de chaque mythe répertorié.

Berezekin

Résultat de la recherche « raven »

[1. Yuri Berezkin. Thematic classification and areal distribution of motifs. Analytical catalogue motif in the current map]

« Raven steal the light » est un poème épique sauvé de l’oubli dans les années 1900 par le linguiste John Reed Swanton.

… Skaay’s Raven Travelling, in 1,400 lines. It is the result of Bringhurst’s chance discovery of a frayed binder that had been mislabelled as a letterpress book at the Smithsonian Institution in Washington, D.C., which contained the long-lost first page of Skaay’s epic, along with a full copy of the original transcripts of Skaay’s recitation of the work to the linguist John Reed Swanton in 1900. This chance find allowed Bringhurst to extricate from the known sources the entire, unabridged version of Skaay’s Raven Travelling (Poem of the Elders).

source:http://www.bcstudies.com/?q=book-reviews/masterworks-classical-haida-mythtellers

§

Les informations de l’article ne permettent pas d’identifier l’ethnie colombienne ayant ce récit pour mythe fondateur. Par ailleurs, les résumés des deux mythes ne comportent aucune allusion aux champignons. Toutefois, la juxtaposition de deux faits invite à approfondir cette question.  D’une part, l’anthropologue Stéphane de Borheghy  le territoire de la Colombie présente la particularité d’offrir une importante collection d’artéfacts en terre cuite semblables aux pierres champignons du Mexique . D’autre part, la mythologie Haida comporte un autre mythe de création qui lie « Big Raven » à « Fungus Man »; ce mythe fut représenté sur deux plats de terre cuite avec une parfaite maîtrise artistique par Geoge Endeshaw.

carte colombie

de Borhegy,S.F. 1963: Precolumbian pottery mushrooms from Mesoamerica.-Amer.Antiquity 28 :328-338. (p.334), Fig. 8

Haida

Références de l’oeuvre de Charles Edenshaw:

Exposition Edenshaw

« how-raven-gave-females-their-tsaw »

http://projects.vanartgallery.bc.ca/edenshaw/how-raven-gave-females-their-tsaw/
kiigawaay (Skedans Ravens).

Hypothèses

La similarité entre un mythe Haida et un mythe colombien relatifs au corbeau invite à explorer deux hypothèses, lesquelles, si elles ne sont en rien démontrées à ce stade, sont néanmoins pertinentes :

  • Il existe un lien symbolique entre le corbeau et les champignons dans le folklore colombien.
  • Les pierres champignons en terre cuite sont des moules de potier et des représentations de champignons liées au contexte mythologique; démontrer cette hypothèse permettrait d’établir un continuum entre les usages chamaniques sibériens, pour lesquels les champignons sont davantage des parphernalia que des divinités, et les usages proprement religieux, comme rencontré dans les civilisations aztèques, Mochicas …

La première hypothèse va de soi , la seconde doit être resituée dans le contexte de la discussion à charge et a décharge de la question des moules de potier. En effet,  s’il s’avérait que « la Colombie » soit très largement imprégnée d’un symbolisme lié aux champignons, il assez assuré que serait certain que les moules de potiers « en forme de champignon » avaient effectivement cette connotation symbolique ; cette démonstration ne serait achevée que si nous pouvons disposer d’un élément de mythe liant la poterie aux corbeaux ou aux champignons.

 

L’hypothèse du lien corbeau champignon dans le contexte colombien

 

La similarité entre un mythe Haida et un mythe colombien relatifs au corbeau invite à explorer deux hypothèses, lesquelles, si elles ne sont en rien démontrées à ce stade, sont néanmoins pertinentes :

  • Il existe un lien symbolique entre le corbeau et les champignons dans le folklore colombien.
  • Les pierres champignons en terre cuite sont des moules de potier et des représentations de champignons liées au contexte mythologique.

La première hypothèse va de soi , la seconde doit être resituée dans le contexte de la discussion à charge et a décharge de la question des moules de potier. En effet,  s’il s’avérait que « la Colombie » soit très largement imprégnée d’un symbolisme lié aux champignons, il assez assuré que serait certain que les moules de potiers « en forme de champignon » avaient effectivement cette connotation symbolique ; cette démonstration ne serait achevée que si nous pouvons disposer d’un élément de mythe liant la poterie au corbeaux ou aux champignons.

L’hypothèse du lien corbeau champignon dans le contexte colombien

godscolombia

Sous réserve de vérification, cette statuaire en or semble appartenir au British Muséum, et serait  classifiée comme étant d’origine colombienne,  Il est vraisemblable qu’il s’agisse précisément d’une représentation du dieu Chiminigagua ou du dieu Bochica .

Quoi qu’il en soit de cette identification, le dieu porte deux emblèmes en forme de champignon, lesquels, suite au travail de Karl de Boreghy, sont  immanquablement liés à un symbolisme religieux. Par ailleurs,  le dieu est précisément assis sur un corbeau, ce qui conforte le lien entre la mythologie colombienne et Haida.

ar ailleurs les liennetre corbeau et champignon sont présent

Il est par ailleurs tout à fait remarquable que l’étude stratigraphique renverse la conception classique selon laquelle les mythes sibériens auraient franchi la Béringie d’est en ouest, alors que la génétique des populations semble indiquer une rétromigration :

… Plus tardivement encore, deux rétromigrations sont survenues : l’une par des porteurs du haplogroupe CIa, la seconde par ceux de A2a. Il est alors très tentant de penser que l’un de ces deux derniers groupes américains se déplaçant dans le sens inverse des précédents aurait introduit le Cycle du Corbeau en Sibérie …

UNE CHRONO-STRATIGRAPHIE DES MYTHES DE CRÉATION
Jean-Loïc LE QUELLEC, CNRS CEMAF UMR 8171 ; JLLQ@rupestre.on-rev.com

Cette dernière remarque de J-L Le Quellec est d’autant plus intéressante que le répertoire des mythes (dont nous disposons) montre une association entre le corbeau et les champignons beaucoup plus élevée dans le répertoire des mythes sibériens.

§

L’hypothèse d’une symbolique des champignons pour les moules de potier.

Travaux

 

4 Comments

  1. Hi, thanks for the quick response. I have no problem if you want to quote my material. However a link is not sufficient. You must cite the material, ie this article was written by Ellen Johnston, as part of the InterAmerica project on April 8, 2015. See link here…

    Thanks. I hope your workshop goes well, and I’m glad you found my article interesting.

    1. Bonjour Hellen,

      From the database of Yuri Berezekin, I sort a cartography of the diffusion area of Amerindian myths about “raven.” . You can see the result on my page https://ethnomycology.eu/2016/07/29/369/. This chart can perhaps illustrate the “InterAmerica” project.

      (Feel free to use it on your site)

      Personally, I need help for getting some piece of information.

      1 ) about the “Colombian myth,” where it comes from exactly, and so on …
      2 ) I need to know if “pottery” is involved in Haida mythology.

      Maybe yourself or some friends of yours committed to Haida mythology can help.

      Regards
      Jean-luce Morlie

  2. Hello, this article was taken from my website without my permission. It was not written by you. Please contact me or please delete the page. Simply linking the website is not enough. This is not just a « quotation ». I am the author of this article.

    1. Hello,
      I put that  » raven and mushroom » workshop on-line at 11 o’clock and received your message at 16. It is a workshop, so As I said in introduction is a cooperative work; every participant is invited to proof ideas and and « à apporter sa pierre » to build a collective knowledge. In this case I don’find your name roving around your site, so I put the link to your site twice.
      Nevertheless, I understand perfectly your point of view. I apologize sincerely and delete the quotation.
      The question of this particular case is to investigate around Colombian « mushroom pottery mold » so and as the piece of mythology you reported is from that part of the world, and over, … may be from a Siberian « raven- mushroom tale », but which one ? I though very interesting to try to pull this thread further, If you want to participate, feel free to collaborate.
      Regards
      jean-luce morlie

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :